chute record de l'impÔt sur les sociÉtÉs

 |   |  182  mots
14,2 milliards d'euros en moins pour l'impôt sur les sociétés, par rapport à la prévision établie en septembre dernier : jamais cet impôt n'avait été révisé aussi vite en si forte baisse. Ce prélèvement sur les bénéfices des entreprises est toujours très « volatil », comme disent les économistes, les profits étant sujets à de fortes variations. Mais une révision de 27 % en quatre mois, voilà du jamais-vu. Elle s'explique pour les deux tiers par la conjoncture, et pour un tiers par le plan de relance, qui passe par une anticipation du remboursement de certains crédits d'impôt. Les recettes de TVA s'inscrivent elles aussi en forte baisse. En septembre, Bercy avait prévu 138,3 milliards d'euros pour 2009, il ne table plus que sur 130,2 milliards. Là aussi, le plan de relance a un impact, puisque les remboursements de TVA auront lieu sur une base mensuelle. Parmi les principaux impôts, seul celui sur le revenu ne fait pas l'objet de révision importante. L'érosion de la masse des revenus aura des conséquences sur le budget 2010...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :