Aller le plus loin possible sur la taxe carbone

 |   |  340  mots
« Plus nous taxerons la pollution et plus nous pourrons alléger les charges qui pèsent sur le travail », a déclaré hier, devant le Congrès réuni à Versailles, le président de la République.Le slogan n'est pas nouveau. Déjà lors de sa campagne électorale, Nicolas Sarkozy le mettait en avant en s'offusquant que, dans une société qui connaît un chômage de masse depuis plusieurs décennies, le travail était largement plus taxé que la dégradation de l'environnement et les activités polluantes. C'est donc dans un état d'esprit inchangé sur le sujet depuis deux ans que le chef de l'État a souhaité hier « que l'on aille le plus loin possible sur la taxe carbone », sans toutefois donner plus de précision. L'eût-il voulu qu'il aurait immédiatement torpillé la toute nouvelle commission chargée de réfléchir à l'éclosion de cette nouvelle fiscalité verte, mise en place il y a deux semaines par le ministre du Développement durable, Jean-Louis Borloo, et la ministre de l'Économie, Christine Lagarde, et présidée par l'ancien Premier ministre socialiste, Michel Rocard. Cette commission doit, sauf contretemps, remettre ses propositions au gouvernement début juillet.« le vert » à moitié videAlors que les résultats électoraux des Verts au scrutin européen ont créé la surprise, on pouvait s'attendre à une offensive plus marquée du président de la République sur le terrain de l'écologie politique. Il n'en fut rien. Le premier discours postélectoral de Nicolas Sarkozy devant le Congrès n'a pas eu de forte tonalité verte. Le chef de l'État se contentant globalement de rependre des slogans maintes fois utilisés sur la nécessité d'un modèle de croissance respectueux de la nature et protecteur de l'environnement. Les ONG écologistes n'ont pas manqué d'en relever la faiblesse. Nous « restons sur notre faim » et attendons toujours « le new deal écologique » promis lors du Grenelle de l'environnement, a ainsi regretté, hier, France nature environnement. Rémy J

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :