Les prix des voitures en chute libre

 |   |  375  mots
Les voitures à bas coûts ? « On finit par ne plus savoir ce que c'est, depuis que les prix catalogue des modèles classiques s'effondrent », explique un expert. Logique. Ne trouve-t-on pas désormais une Renault Twingo moins chère qu'une Dacia Logan ? Un comble. Et pourtant.Une Twingo de base coûte aujourd'hui en France 6.899 euros, incluant 1.451 euros de remise du constructeur, 1.000 euros d'extension de prime à la casse pour les véhicules âgés de 8 à 10 ans ? financée par Renault ? et 700 euros de bonus. Une Logan à 7.600 euros ne bénéficie, elle, d'aucune promotion ni d'extension de prime à la casse. Et elle écope même d'un malus.Chez Fiat, on va encore plus loin, offrant une Fiat Panda à partir de 6.290 euros, rabais de 910 euros, prime à la casse (étendue aussi aux véhicules de 8 à 10 ans) et bonus compris. D'un gabarit supérieur, l'Opel Corsa 1,3 diesel (5 portes) est, elle, proposée à 10.540 euros, un tarif très proche de celui d'une Dacia Sandero à gazole de taille équivalente, grâce à 2.400 euros de rabais, une extension de la prime à la casse de 8 à 10 ans et toujours 700 euros de bonus.repères chahutésLa crise les obligeant à faire tourner leurs usines largement sous-utilisées, les constructeurs se livrent à une guerre des promotions jamais vue auparavant sur leurs gammes traditionnelles. Et les systèmes de fiscalité « écologique » (bonus-malus) mis en place en Europe bouleversent les repères.Chez Volkswagen, on trouve désormais des Polo diesel produites en Europe de l'Ouest pour un prix à peine plus élevé que les Fox importées du Brésil, pourtant moins modernes. Logique : le constructeur allemand peut toujours vendre les Fox en Amérique du Sud. Il ne force donc pas spécialement sur les rabais pour ce modèle en Europe. Alors qu'il lui faut absolument y écouler les Polo, essentiellement vendues sur le Vieux Continent. Les Polo sont en plus dotées de mécaniques plus sobres et ont donc droit à des bonus de 700 euros, pas les Fox.Les choses ne sont cependant pas aussi simples. Si Dacia résiste aux promotions, d'autres marques à bas coûts s'y lancent, comme Chevrolet (GM) qui concède une ristourne de 2.000 euros sur son Aveo produite en Pologne (taille d'une Dacia Sandero) et proposée à 6.990 euros. Alain-Gabriel Verdevoye

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :