Luc Chatel : « Il faut un accord sur les télécoms »

 |   |  155  mots
A la veille de l'examen du paquet télécoms par les ministres européens, le secrétaire d'État à l'Industrie dévoile, dans un entretien exclusif, le compromis soutenu par la France.La France, qui présente jeudi devant les ministres européens des Télécoms un compromis sur la réforme du cadre réglementaire du secteur, « veut trouver un accord politique. Sinon il n'y aura pas de paquet télécoms » ; met en garde Luc Chatel, le secrétaire d'État à l'Industrie et à la Consommation. « Si le texte était rejeté, l'Europe passerait à côté d'un levier économique majeur », fait-il valoir. Les prix des SMS dans l'Union seront abaissés à 11 centimes et un plafond automatique de 50 euros est prévu pour l'Internet mobile à l'étranger. Luc Chatel annonce aussi qu'un débat parlementaire en France sur la quatrième licence mobile pourra difficilement se tenir avant la fin de l'année.  page 12

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :