Les directions locales se regroupent

 |   |  220  mots
L'affaire n'a pas fait beaucoup de bruit en dehors de la sphère publique, mais une véritable « guerre » a eu lieu entre ministères, fin 2007, sur la gestion des services de l'État présents dans les départements et régions. Enjeu : qui allait prendre la direction de ses services (Équipement, Urbanisme, Jeunesse et sports?). Le ministère de l'Intérieur était accusé de vouloir tous les pouvoirs, à travers ses préfets, qui auraient eu la haute main sur l'ensemble des administrations. François Fillon a calmé le jeu, en faisant jouer à la délégation interministérielle à la réforme de l'État un rôle de médiateur. Le résultat des concertations locales sera transmis cette semaine au Premier ministre. En tout état de cause, les structures de l'État local seront fortement simplifiées. Jusqu'à maintenant, on comptait dans chaque département 35 directions administratives, émanant des 15 ministères. À l'avenir, elles seront limitées à 3. On trouvera ainsi une direction de la cohésion sociale (Emploi, Affaires sociales?), une direction du territoire (Équipement, Politique de la ville?), et enfin une direction de la population (Jeunesse et sports, notamment). Le préfet n'aura plus directement la haute main sur celles-ci. Mais les ministères se battent pour placer « leurs hommes » à la tête de ces nouvelles structures.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :