Chávez exclut le Brésil de son plan de nationalisations

 |   |  130  mots
Le président du Venezuela a promis à son homologue Lula de ne pas s'attaquer aux entreprises brésiliennes présentes sur son sol dans son vaste plan de nationalisations forcées. Ce programme, qui constitue la réponse de Caracas à la crise, a déjà coûté 4 milliards de dollars depuis janvier. L'expropriation récente d'une firme argentine pourrait valoir au pays le refus de son entrée au Mercosur, la zone sud-américaine de coopération économique.Le gouvernement chinois a décidé hier de nouvelles mesures de soutien pour les entreprises exportatrices, durement frappées par la baisse de la demande étrangère. Pékin a fixé pour 2009 un objectif de 84 milliards de dollars d'assurance-crédit pour les exportations et de 10 milliards de dollars de crédits à l'exportation.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :