Les réussites du CFA de Bouygues Construction

1 mn

centre de formation des apprentisLes apprentis, souvent en échec scolaire et social, sont sévèrement sélectionnés. Et trouvent un emploi à la sortie.Il y en a qui réussisse au-delà de toute espérance. Un jeune homme scolarisé en certificat d'aptitude professionnelle (CAP) a terminé ses études avec un brevet de technicien supérieur (BTS) après être passé par un bac pro, le tout au Centre de formation d'apprentis Gustave-Eiffel, créé par Bouygues Construction à Chilly-Mazarin, dans la banlieue parisienne, avec l'aide de la CCI de Versailles. l'épreuve de la rueLes jeunes recrutés, d'au moins 16 ans, sont le plus souvent en échec scolaire et social. Dans le meilleur des cas, ils ont quitté l'école en fin de troisième. Ou ont déserté le système scolaire depuis un ou deux ans. Ils ont parfois subi des violences familiales, et peuvent même vivre dans la rue. juger la motivationLes jeunes sont sélectionnés à l'aide de tests de lecture, d'écriture et de calcul, suivis par des entretiens permettant de juger la motivation des candidats. L'écrémage est sévère : sur les 580 dossiers déposés, seuls 200 sont retenus. La quasi-totalité réussit son diplôme. Il est ensuite embauché. P. J.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.