Espagne + Les alliés de Canal+ négocient la diffusion du foot avec le bouquet rival

La guerre du football rebondit en Espagne. L'alliance historique de décembre dernier entre Canal+ España, Antena 3 Television et le canal catalan TV3, qui permet à ces trois chaîne de bénéficier conjointement d'un monopole de retransmission des matchs par le système de pay per view, est en péril. Lasse d'un affrontement avec le gouvernement conservateur qui risque de la laisser exsangue, Antena 3, appuyée par TV3, a décidé, au grand dam de Canal+, de négocier le partage des droits avec le bouquet digital rival : Via Digital, emmené par Telefonica et la radiotélévision publique espagnole et qui devrait commencer à émettre à l'automne. Antena 3 et TV3 affirment être en position de force : elles disposent ensemble d'une majorité de 60 % au sein d'Audiovisual Sport, la compagnie qui gère les droits de retransmission des matchs. Les 40 % restants sont aux mains de Sogecable, la société du groupe Prisa (éditeur de El País). Mais Prisa, malgré son apparent isolement, affiche la sérénité : au sein du groupe, on souligne que Audiovisual Sport ne dispose plus que de l'usufruit des droits de retransmission, dont le véritable titulaire, depuis janvier dernier, est Canal Satelite Digital, dont Antena 3 n'a que 15 %. Au-delà de la controverse juridique, l'affaire démontre que les alliés d'hier divergent franchement quant à l'attitude à adopter. La récente loi du football oblige Audiovisual Sport, faute d'accord entre opérateurs dans un délai d'un an, à vendre les droits à tout bouquet digital disposé à payer, ce qui brise le monopole de facto qui s'était constitué. Face à cette situation, le groupe Prisa prône une stratégie de résistance à tout crin. De leur côté, Antena 3 et plus encore TV3 veulent au contraire parvenir à une solution à l'amiable. D'autant que l'offre présentée par Via Digital pour partager les droits est alléchante : 5,2 milliards de francs, pour les cinq prochaines années. Ces difficultés surviennent alors que Canal+ España venait précisément d'enregistrer un important succès, avec la signature, la semaine dernière, d'un accord par lequel la chaîne a acquis les droits de retransmission de la bibliothèque des films de Time Warner. Un accord important, puisqu'il semble que l'entrée du studio américain Warner Bros dans le capital de CanalSatellite en France était suspendue à l'issue de ces négociations. On imaginait mal en effet que le groupe américain pût s'allier au rival de Canal+ en Espagne pour s'ouvrir les portes de l'Amérique latine et faire l'inverse en France Thierry Maliniak, à Madrid

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.