Comalyce rapproche le Web des seniors

 |  | 408 mots
Lecture 2 min.
L es seniors ne sont globalement pas à l'aise face à un ordinateur, ce qui est un frein à la communication entre générations mais aussi pour accéder aux ressources immenses de la Toile " , constate Alexandre Henault (25 ans), cofondateur de la société Comalyce .Avec Thibault Salinesi (28 ans), ils détiennent chacun 44 % du capital, le solde étant détenu par des personnes physiques amies. Leur idée, concrétisée fin 2005 avec la création de cette PME : offrir aux seniors un panel très large de formations à domicile.Dispensés dans toute la France par 120 professeurs rigoureusement sélectionnés (des étudiants ou de jeunes diplômés tombés " dès leur naissance " dans l'informatique), ces cours particuliers sont complétés par la mise en ligne de fiches pédagogiques synthétiques. Les tarifs commencent à 40 euros de l'heure. L'offre sera enrichie au printemps avec la possibilité pour ses clients, dont la moyenne d'âge est de 64 ans (la plus âgée a 82 ans !), de poser des questions en ligne, de consulter des supports de cours et même de créer des blogs." Parallèlement, poursuit Alexandre Henault, nous allons faire évoluer notre offre afin de proposer plus de nouvelles technologies comme la messagerie instantanée, par exemple, ou la visioconférence. " Et le directeur associé de témoigner : " Ceux d'entre eux qui ont réellement mordu à l'informatique veulent aller plus loin dans l'utilisation de leur ordinateur. " L'engouement pour le commerce électronique contribue à cette lame de fond au même titre que la protection contre les virus et la sécurisation des transactions.OUVERTURE DE SUCCURSALES EN PROVINCEAutre axe de développement dans les mois à venir pour la société dont le siège est à Paris : l'ouverture de succursales en province. Partenaire du projet gouvernemental " Internet accompagné ", qui constitue un volet phare du plan Borloo visant à réduire la fracture numérique, Comalyce est agréée pour le service à la personne, ce qui permet à ses clients de déduire 50 % des sommes engagées des impôts. La société accompagne même les seniors qui le désirent dans leur acte d'achat.Cette offre complète fait mouche, si l'on en croit les prévisions d'Alexandre Henault. Pour l'exercice 2007-2008, qui sera clos le 30 septembre prochain, il prévoit un triplement de son chiffre d'affaires par rapport aux 60.000 euros de 2006-2007. Et ce montant avait permis - déjà - d'engranger les premiers bénéfices.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :