Valorem sème ses parcs d'éoliennes à tout vent

Grâce au renforcement de ses fonds propres à hauteur de 10,5 millions d'euros réalisé en 2007, Valorem s'est donné les moyens d'aller au-delà de la conception et de s'engager dans la réalisation de parc d'éoliennes. Les fonds ont été apportés par le Crédit Agricole Private Equity via Capenergie (7,5 millions d'euros) en tant que chef de file, Avenir Entreprises (2 millions) et Grand Sud-Ouest Capital (1 million).Créée en 1994, l'entreprise dont le siège est à Bègles (Gironde) s'est orientée d'emblée vers les énergies renouvelables et la maîtrise de l'énergie. En tant que bureau d'études, Valorem s'est spécialisée dans les éoliennes en 2001 quand le marché s'est ouvert. Pour structurer son approche, Valorem a implanté trois agences - Carcassonne, Nantes, Amiens - couvrant les zones à fort potentiel dans l'éolien en France. " Nous avions besoin d'être proches des territoires concernés ", explique Cyrille Gourmelon, chargé d'études chez Valorem. La société s'est aussi dotée de deux filiales : Optarel, en 2002, entreprise spécialisée dans l'optimisation des réseaux électriques et Valrea, fin 2006, capable d'assurer les maîtrises d'oeuvre et d'ouvrage de parcs d'éoliennes.DELAIS DE LIVRAISONJusqu'à présent, Valorem (5 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2006) revendait ses projets à des investisseurs. L'entreprise a à son actif 115 MW, en conception seulement, répartis sur six sites en Picardie, en Basse et Haute-Normandie et en Poito- Charente, un parc comportant en moyenne six éoliennes. La société a obtenu l'autorisation pour 130 nouveaux MW, dont elle réalisera la moitié en direct. Quatre cents autres MW sont en cours d'instruction. Il reste un écueil à surmonter, les délais de livraison des éoliennes." Il faut plus d'un an pour obtenir une machine ", déplore Cyrille Gourmelon. Pour pallier cetinconvénient, Valorem vient designer un accord avec le constructeur canadien AAER qui doit s'installer sur l'agglomération bordelaise début 2009. AAER devrait créer à cette occasion 60 emplois directs accompagnés de 400 emplois indirects.Valorem, qui compte 45 salariés, devrait également augmenter ses effectifs. D'autant que l'entreprise va s'attaquer à l'export et s'impliquer dans de nouveaux secteurs : biogaz, énergie des vagues ou photovoltaïque.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.