Bob Lutz : " La productivité de General Motors a surpris le PDG de Renault-Nissan "

 |   |  455  mots
Le groupe américain a vu ses ventes reculer de 9 % en 2006 aux États-Unis, et il vient de réviser à la baisse ses objectifs pour le premier trimestre 2007. Le constructeur, qui risque de perdre sa première place mondiale cette année au profit de Toyota, est confronté à des coûts sociaux élevés. Mais la productivité des usines et la qualité des voitures s'améliorent.Vos usines sont-elles toujours aussi peu productives ?Carlos Ghosn croyait que son groupe Renault-Nissan était le plus efficace, et il s'est dit [lors des discussions sur une alliance l'été dernier] qu'il allait montrer à ces pauvres Américains comment on fabriquait vraiment des voitures. Mais, en voyant nos usines, il a été surpris par notre productivité, aujourd'hui comparable à celle des japonais.Vous avez encore perdu des parts de marché aux États-Unis en 2006. Pourquoi ?Nous avons acheté des parts de marché dans un passé récent avec les ventes aux loueurs, qui ont représenté jusqu'à un tiers de nos livraisons de voitures. Cela a d'ailleurs considérablement dégradé la valeur de revente de nos véhicules. Après trois ans d'utilisation, ceux-ci ne valaient plus sur le marché de l'occasion que 35 % à 38 % du prix du neuf, contre plus de 50 % pour Toyota ou Honda. Cela ne pouvait plus continuer. Nous avons alors décidé de réduire nos ventes aux loueurs de 100.000 unités en 2006 et encore de 100.000 en 2007. Ces ventes, que nous perdons avec les loueurs, nous ne les récupérerons pas. En plus, nous sommes le seul constructeur aux États-Unis à avoir diminué le montant des rabais en 2006 de 700 dollars à un niveau moyen de 2.900 par voiture. L'écart avec les japonais subsiste toutefois.Vos méventes ne sont-elles pas dues aussi à une qualité-fiabilité médiocre ?Il y a trois ans, j'avais honte. Nous avons dû lutter contre la tradition américaine, qui est de négliger les détails. Mais, aujourd'hui, je vous défie de trouver une voiture allemande ou japonaise aussi bien finie que les nôtres. Au dernier classement [du consultant] J. D. Power [sur la qualité des véhicules] , Toyota a chuté. Et nous avons réussi à placer trois de nos marques devant lui. En 2006, nos rappels de véhicules pour des problèmes n'ont représenté qu'une petite fraction de ceux effectués par Toyota.Vous êtes surtout présent sur les gros 4x4 et pick-up, un marché en baisse...GM a à peine senti la baisse. Au contraire, nous avons même gagné 7 points de part de marché dans les gros 4x4 grâce à nos nouveaux véhicules plus sobres que ceux de Toyota ou de Nissan. Et, dans les pick-up, nous avons même effectué des ventes record en 2006, à un million d'exemplaires.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :