Sidel emballe les liquides alimentaires

Il est devenu l'un des leaders mondiaux dans l'embouteillage des liquides alimentaires en bouteilles en plastique, verre et " boîtes-boisson ". Histoire oblige, Le Havre concentre la R&D et les activités industrielles liées au métier de la bouteille en plastique.L'aventure de Sidel démarre en 1961 lorsque cette filiale de Saint-Gobain, installée au Havre, se met à produire les premières machines à souffler les bouteilles en polychlorure de vinyle (PVC) pour le compte de Lesieur. Vingt ans plus tard, son directeur général Francis Olivier a le flair de miser sur un polymère résistant, transparent et pouvant être moulé dans toutes les formes, le PET (polyéthylène téréphtalate) qui va faire décoller l'entreprise.En 1986, dans le cadre d'un RES (rachat de l'entreprise par ses salariés), Francis Olivier et onze cadres rachètent Sidel au groupe Saint-Gobain. Devenu PDG, Francis Olivier développe l'entreprise sur tous les fronts - export, technologie, croissance externe - et l'introduit en Bourse en 1993. En 2000 et 2001, Sidel enregistre des pertes, et les rumeurs d'OPA " amicale " se font insistantes. En 2003, le groupe familial suédois Tetra Laval, alors leader de l'emballage carton, rachète Sidel. Par la suite, après une plainte déposée par des petits porteurs pour diffusion de fausses informations financières, Francis Olivier et deux de ses cadres dirigeants sont condamnés en 2006 à des amendes et à des peines de prison avec sursis.CHAMPION DE L'EXPORTDepuis sa fusion avec l'italien Simonazzi, fabricant de lignes de conditionnement pour les bouteilles en verre et les " boîtes-boisson ", Sidel est présent sur les trois " métiers " : le plastique, le verre et les " boîtes-boisson " (cans). Parallèlement, l'industriel a fait évoluer son métier de base - le soufflage - pour devenir un fournisseur de lignes complètes d'embouteillage, ce qui implique les étapes du remplissage, du bouchage et de l'étiquetage.Présent en Chine depuis 1995, ce champion de l'export (95 % de son chiffre d'affaires) vient d'investir 35 millions d'euros dans une nouvelle usine à Pékin, destinée à la production de lignes complètes d'embouteillage.Par ailleurs, Sidel vient de mettre au point la technologie Flex pour le conditionnement de l'eau. Cette innovation qui donne " flexibilité et mémoire de forme " est destinée à réduire le poids de la bouteille en PET sans avoir à la rigidifier avec des cannelures. Cette " NoBottle " a reçu en 2007 le prix de la " meilleure innovation packaging " sur le marché de l'eau parmi 169 compétiteurs de 32 pays.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.