Suspense sur l'avenir de la SNCM

 |   |  191  mots
Bruno Vergobby, PDG de la Société Nationale Corse Méditerranée, estime que "plusieurs candidats devraient postuler à une entrée dans le capital de la SNCM. Les plis seront ouverts avant le 15 juin, pour un choix de l'opérateur fin juin. L'Etat regardera le niveau de son engagement de très près car la SNCM a besoin de plusieurs dizaines de millions d'euros de fonds propres alors qu'elle doit investir une quarantaine de millions d'euros par an".Pour l'heure, les prévisions d'activité 2005 sont inquiétantes. Si le trafic sur le Maghreb progresse (+ 31 % sur l'Algérie et + 7 % pour la Tunisie), l'hémorragie sur la Corse, qui représente 70 % du trafic, se poursuit avec la perte d'un quart de la clientèle en 2004. La SNCM va encore afficher des pertes en 2005, même si elles pourraient être inférieures aux 29 millions de l'an passé.Mais l'annonce du nom du nouvel actionnaire majoritaire de la SNCM, et dans la foulée du dégel du plan de réduction des effectifs, porté à 236 postes, risque de se traduire par une nouvelle explosion sociale juste avant la saison estivale.Gérard Tur, à Marseille

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :