Le livret A refait surface

 |   |  364  mots
Depuis la loi de 1999, transformant les Caisses d'Épargne en banques coopératives, le groupe a vécu une évolution à marche forcée. À peine digéré le nouveau statut et la nouvelle organisation qui s'ensuivait, l'Écureuil ne s'est pas arrêté en si bon chemin. Après avoir participé à la création du holding Eulia avec la Caisse des dépôts et consignations, les Caisses d'Épargne en ont repris le contrôle en 2004 avec, dans la corbeille, la banque d'investissement Ixis. Au cours de ces dernières années, l'Écureuil a aussi conforté sa place dans le secteur de l'immobilier en rachetant après le Crédit Foncier, la banque spécialisée Entenial. À cela s'ajoute le rachat des agences de Sanpaolo-IMI en France, histoire de conforter sa présence vis-à-vis des PME. Et, en 2005, les Caisses d'Épargne ont tout benoîtement décidé de rémunérer les dépôts au grand dam de leurs concurrents.À force de grossir, et de se dire qu'il ne fallait pas s'arrêter en si bonne route, l'idée de la cotation a fait son chemin. Et c'est la trajectoire que suit désormais le groupe. Mais il n'y a pas de réussite sans vicissitudes. Il y a quelques mois, la Commission bancaire a menacé de sanction l'Écureuil s'il n'améliorait pas le contrôle des risques. Le processus serait en voie d'être bouclé pour répondre aux attentes du régulateur. Mais depuis peu, le livret A est pointé du doigt dans la plainte que quatre grands réseaux bancaires ont déposée à Bruxelles contre la création de la Banque Postale pour distorsion de concurrence. "Je m'interroge pour savoir si la plainte déposée à Bruxelles vise véritablement la Banque Postale ou plutôt le livret A... Aujourd'hui, le livret A représente 10 % de notre PNB. Une banalisation immédiate poserait problème, ce n'est pas la peine de se le cacher" estime Charles Milhaud. Et d'ajouter : "Je ne suis pas certain que les banques disposant du livret A ne soient pas tentées ensuite de basculer les fonds sur un autre compte."

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :