Les Américains sous-traitent des modules de leur MBA

Nous recevons depuis quatre ans des cadres de l'Executive MBA de l'université de Géorgie. Nous organisons à leur intention, en Europe, un programme de formation au business international qui entre dans le cadre de leur MBA. Cette année, l'université nous a demandé de réaliser ce programme en Chine." Christopher Cripps, américain et directeur des affaires internationales de GEM (Grenoble école de Management), pilote ce programme qui mélange des cours, des visites d'entreprises, des rencontres avec des cadres locaux et un volet culturel. GEM a une expérience de dix ans dans ce type de prestations pour les universités ou les entreprises américaines. L'école organise chaque année entre 15 et 20 cessions de formations (à Grenoble, Munich, Berlin, Prague, Bruxelles ou Budapest), d'une durée de 7 à 13 jours qui réunissent au total 400 cadres américains. "Notre expérience de ce public et notre présence en Chine depuis plusieurs années nous a permis de répondre à cette demande", souligne Christopher Cripps. Expérience positive. Trente-sept cadres américains de IBM, Mariott International ou Hewitt, accompagnés d'un de leur enseignant, se sont frottés durant douze jours à la culture chinoise des affaires. De Pékin à Shanghaï, ils ont visité le centre de R&D de France Telecom, le site chinois de l'américain John Deere, fabricant de machines agricoles, le superbe parc techno-logique de Suzhou ou encore la manufacture d'acier chinoise Bao Steel, histoire d'appréhender concrètement les conditions de travail locales, des salaires misérables aux mesures de sécurité rudimentaires. "Ça les a réveillés", note avec humour l'organisateur. Les cours étaient assurés en partie par des universitaires chinois, partenaires de GEM, et par des enseignants venus de Grenoble. Au final, l'expérience s'est révélée très positive. "Ils ont pu appréhender le paradoxe de ce pays où l'état contrôle toutes les activités, mais où l'envie de réussir et de s'enrichir n'a rien à envier aux pays occidentaux." Dès le mois de mai, le programme sera reconduit, cette fois avec des cadres de l'université de Memphis (Tennessee). Cette prestation, qui comprend la logistique (hors le prix du voyage) et le programme pédagogique, est facturée par GEM aux universités américaines entre 3.000 et 4.000 euros par personne, selon la destination et la durée. Hélène Goyet, à Grenoble
En direct - Transition Forum 2022

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.