Introduction + Aldeta fera son entrée sur le nouveau marché le 10 juillet

cite>Aldeta, spécialisée dans la commercialisation et la diffusion appliquée à la bijouterie-joaillerie, va entrer sur le nouveau marché le 10 juillet. La société va procéder à une augmentation de capital de l'ordre de 50 millions de francs portant au total sur 300.000 actions et mettra à la disposition du public un maximum de 306.000 actions de 50 francs nominal, soit 43,71 % du capital, dans une fourchette de prix allant de 150 à 172 francs. Le capital est actuellement divisé, avant augmentation, en 400.000 actions de 50 francs nominal. L'introduction aura lieu selon la procédure du placement garanti sur environ 70 % des actions et d'offre à prix ferme sur environ 30 %. Elle a lieu par l'intermédiaire du Crédit du Nord et de la société de Bourse Gilbert Dupont. Créée en 1977 à Lille, Aldeta compte aujourd'hui 58 points de vente, soit 14 succursales et 44 franchises, à travers trois enseignes : Les Florentines, Les Centuriales et les Joailliers d'Estran, implantées dans les centres-villes. « L'objectif de l'introduction au nouveau marché est de développer les succursales qui devraient à terme représenter 50 % des ventes contre 30 % actuellement », commente le président du directoire, Olivier Boulanger. Restructuration. La société a enregistré en 1996 un chiffre d'affaires consolidé 74,5 millions de francs contre 85,3 millions en 1995 et un résultat part du groupe de 4,1 millions contre 5 millions. Cette diminution des résultats a répercuté la restructuration en 1997 du réseau des franchisés qui a enregistré une vingtaine de départs à la suite du décès brutal du président fondateur, Michel Boulanger. Ses successeurs soulignent que le plan de développement, qui prévoit l'ouverture de 15 nouveaux points de vente d'ici à la fin de 1999, table sur une croissance régulière des résultats avec un chiffre d'affaires qui devrait doubler dans les cinq prochaines années. Aux prix d'offre proposés, le titre valorise entre 12,6 et 14,5 fois les résultats de 1999, qui devraient faire ressortir un bénéfice net de 8,1 millions (soit 11,90 francs par action). P. Su.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.