Le marché chinois a triplé ses encours l'année dernière

Pas question pour eux de passer à côté de l'euphorie boursière. L'an dernier, les épargnants chinois n'ont pas hésité à puiser dans leurs bas de laine pour investir en Bourse. Exit les bons vieux dépôts bancaires. Place désormais aux fonds communs de placement. D'après une étude de Galaxy Securities rapportée par la presse chinoise, le marché de la gestion d'actifs en Chine a plus que triplé en 2007. En douze mois, les encours gérés pour le compte de tiers sont passés de 856,6 milliards de yuan (79 milliards d'euros) à 3.300 milliards de yuan (307 milliards d'euros), dopés par les souscriptions des épargnants chinois. L'an dernier, malgré un repli de 18 % en novembre, la Bourse de Shanghai a gagné 97 %. Mais plutôt que d'investir en direct, c'est-à-dire en achetant des titres de groupes cotés, les épargnants ont préféré investir par l'intermédiaire de fonds communs de placement. Mais les gestionnaires de portefeuilles se montrent prudents pour 2008 et anticipent une croissance plus modeste des encours cette année. D'ailleurs, pour éviter une surchauffe boursière, les autorités chinoises ont limité ces derniers mois les autorisations pour le lancement de nouveaux fonds en actions.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.