Le marché de l'assurance en baisse en 2007

Depuis 2001 et la crise déclenchée par les attentats du World Trade Center, l'activité du secteur n'avait pas cessé d'augmenter. Or, l'an dernier, les cotisations en assurances de personnes ont baissé en raison du recul de 2 % de la collecte en assurance-vie à 136,4 milliards d'euros. Le président de la FFSA l'explique par l'attrait de l'épargne liquide lié aux rendements élevés des taux à court terme, et par la fin des transferts massifs d'épargne en provenance des plans d'épargne logement (PEL). La progression de 7 % en assurance santé et de 5 % en prévoyance (incapacité-invalidité) n'a pas compensé cette tendance compte tenu du faible volume global des primes de 15,1 milliards d'euros. De même, les assurances de biens et de responsabilité sont certes comme en 2006 en hausse de 2 %, mais avec 43,5 milliards de cotisations, elles ne représentent qu'un quart du marché de l'assurance en France.Pour 2008, " il n'y a aucune raison que l'assurance-vie souffre de la crise boursière ", estime la FFSA car la diminution probable de la collecte sur les contrats en unités de compte (avec des fonds boursiers) devrait être compensée par " la bonne tenue des fonds en euros ". De manière générale, cette année l'assurance connaîtra " une activité très soutenue ", selon Gérard de La Martinière, président du comité européen des assurances. Il estime que " la situation financière des assureurs est très solide ". Ils totalisaient 1.513,6 milliards d'euros de placements fin 2007 dont 100,5 milliards de plus-values latentes. " Je ne crois pas qu'il y ait beaucoup de titres liés au subprime dans le bilan des assureurs ", ajoute le président. Concernant la crise boursière, il souligne que " cette situation coupe court à la hausse des taux d'intérêt, or c'est le risque majeur des assureurs ". Il admet cependant qu'il pourrait y avoir " un risque indirect de contentieux " engagés par des clients mécontents de la baisse des actions logées dans leur contrat.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.