Le gouverneur de la Banque de France se dit serein

Son gouverneur, Christian Noyer, a confirmé les propos de Daniel Bouton en affirmant que la Société Générale restait robuste. " Je n'ai aucune inquiétude car la banque est solide ", a-t-il affirmé. Il a souligné la " capacité de réaction de premier ordre " de la banque dirigée par Daniel Bouton et l'a dédouané de cette " fraude extrêmement grave dont la Société Générale a été victime ".Christian Noyer a estimé que cet accident était exceptionnel, mais qu'il pouvait intervenir dans toutes les banques. " Les meilleures lois n'empêchent pas les volontés délictueuses ", a-t-il souligné. Soucieux de rassurer le marché, le gouverneur de la Banque de France a ajouté que les critères de liquidité, de solvabilité et de rentabilité de la banque étaient bons. Il a toutefois confirmé que la Banque de France va diligenter une enquête pour " évaluer les origines et les mécanismes qui ont conduit au dysfonctionnement du processus de contrôle des risques afin de renforcer leur dispositif ".UNE " COINCIDENCE"Cet événement prouve que les banques doivent " constamment renforcer leur système de contrôle des risques ", selon Christian Noyer, qui est aussi le président de la commission bancaire. Dans ce domaine, il a assuré que " l'ensemble du système bancaire français est en ligne avec les meilleures performances internationales ". La succession des pertes enregistrées par un trader chez Calyon et la fraude de la Société Générale est une " coïncidence ". " Je n'imagine pas que ce qui s'est passé [à la Société Générale, Ndlr] soit réplicable ". " Il n'y a pas de problème de risques pour les banques françaises ", a tenté de rassurer Christian Noyer.Les deux accidents de la part de traders chez Calyon et à la Société Générale n'ont pas de conséquences sur la réputation de la place financière de Paris, a estimé le gouverneur de la Banque de France, sur un ton toutefois peu convaincant.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.