Appel des régulateurs à la transparence

1 mn

S'adressant aux banques, les autorités de tutelle ont lancé hier un nouvel appel à la transparence. " Les institutions financières devraient dévoiler au marché des informations complètes et précises sur la taille et le niveau de leurs expositions liées aux financements structurés ", demande l'OICV (Organisation internationale des commissions de valeurs mobilières) dans un communiqué, à quelques jours du G7 qui se tient samedi à Tokyo.Le comité technique du club des régulateurs internationaux était réuni à Amsterdam dans le cadre d'une task force constituée en novembre sur fond de crise des subprimes, crédits hypothécaires à risque. Ses conclusions finales doivent être rendues en mai à Paris à l'occasion de la conférence annuelle de l'organisation. " L'accumulation de mauvaises nouvelles au cours du dernier trimestre 2007 a pu rendre obsolètes les évaluations fournies par les banques lors de leurs derniers résultats ", explique Michel Prada, président du comité technique de l'OICV et président de l'AMF (Autorité française des marchés financiers). " Les investisseurs institutionnels et les gestionnaires sont également invités à mettre en place des procédures d'évaluation et de contrôle strictes avant d'investir dans des produits structurés complexes ", ajoute l'OICV.SOUPCONS DE COMPLAISANCESur la question des agences de rating, soupçonnées d'avoir fait preuve de complaisance dans la notation des produits structurés adossés aux subprimes, l'OICV prépare pour mars un projet de renforcement du code de bonne conduite établi en 2003 après le scandale Parmalat.Enfin, à quelques jours de la publication des résultats annuels en Europe, l'organisation internationale invite les entreprises à clarifier leur comptabilité. Selon l'OICV, les investisseurs ont tendance à comparer les comptes des entreprises mondiales alors que la plupart des pays ont pris des libertés avec une application stricte des normes internationales.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.