Premier jour de cotation pour les DPS

2 mn

Un prix qui dépendait du cours de clôture de l'action le 8 février 2008 (77,72 euros). Entre-temps, le cours de l'action a évolué pour terminer mercredi, veille du lancement de l'opération, à 71,15 euros. Aussi le prix du droit s'est-il mécaniquement ajusté à 4,55 euros. Hier, à l'ouverture des marchés, il gagnait près de 2 %, avant de toucher un plus-haut à 5,10 euros (+ 12 %). Dans l'après-midi, la tendance s'est inversée. Particulièrement volatil, le DPS, dont l'évolution est intrinsèquement liée à celle de l'action, repassait sous les 4,55 euros, pour terminer la séance à 4,10 euros (- 9,89 %), amplifiant le repli de l'action Société Générale, (- 2,28 % à 65,08 euros). Et ce, dans des volumes actifs (13 % des DPS ont été échangés).Toute la journée, sauf au moment de la clôture, l'investisseur qui achetait hier 4 DPS pour recevoir une action nouvelle ne faisait pas une bonne affaire. La future action nouvelle en échange de quatre DPS et de 47,50 euros lui revenait au bout du compte plus cher qu'une action ancienne achetée sur le marché. Et ce, d'autant que l'action nouvelle ne donne pas droit au dividende de 0,90 euro. Les arbitragistes constataient que le droit " surcotait " l'action. Plusieurs raisons à cela : d'abord, tous les investisseurs n'ont pas les yeux rivés sur l'arbitrage classique (acheter des droits et vendre l'action) ; ce qui peut expliquer une partie des écarts. Ensuite, le droit préférentiel de souscription dispose d'un effet de levier important par rapport à l'action car il permet de mobiliser moins d'argent pour acheter des titres. Enfin, avec un droit, on crée " une option de vente (put) synthétique ". Si l'investisseur achète des droits et vend à terme des actions, il crée virtuellement une option de vente sur l'action Société Générale à un prix d'exercice de 47,50 euros pour une maturité de fin de période de souscription. Cette option a un prix qui justifie aussi une partie de la prime du DPS.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.