Moscou politise le champ de Chtokman

Sil fallait une preuve supplémentaire du lien entre accession de la Russie à l'OMC et accès au gaz de Chtokman, Moscou vient de la donner. Le choix des 2 ou 3 partenaires sur les 5 présélectionnés par Gazprom devait être rendu public à la mi-juillet. Soit précisément au moment du G8, qui devait voir la signature par les États-Unis d'un accord sur l'entrée de la Russie dans l'OMC. Pas de signature, pas de Chtokman semble indiquer le Kremlin, qui vient de reporter sa décision sine die. Pour les deux candidats américains, Chevron et ConocoPhillips, le contretemps signifie que leurs chances ne sont pas épuisées, sinon Gazprom les aurait déjà éjectés. Le gaz de Chtokman est destiné à être exporté principalement vers le marché nord-américain sous forme de GNL, ce qui rend Chevron et ConocoPhillips difficilement contournables. En revanche, les chances de Total, également présélectionné par Gazprom, apparaissent réduites en raison des contentieux accumulés avec les autorités russes.La Norvège en tête de liste. Tout cela fait l'affaire des deux candidats norvégiens, Norsk Hydro et Statoil. Les commentaires élogieux du président russe lors du G8 leur donnent toutes les raisons d'espérer. " Les compagnies norvégiennes sont parmi les premières sur la liste ", a déclaré Poutine. " C'est un partenaire très commode pour nous pour de nombreuses raisons. Très professionnels, ils ont déjà développé une infrastructure dans le nord et leur production décline. Ainsi nous pouvons naturellement combiner nos efforts sans dépenser de l'argent pour des infrastructures nouvelles inutiles. " Chtokman attend déjà depuis 2000 alors que Gazprom manquait jusqu'ici à la fois de financements suffisants et du savoir-faire. Les heureux élus pourront se partager 50 % des 3,7 milliards de m3 de gaz gisant dans la mer de Barents, à 550 km au nord des côtes russes.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.