Equant s'apprête à sortir de la Bourse

Suspendue de cotation depuis deux séances, l'action Equant vit ses derniers jours boursiers. Les actionnaires du groupe de réseaux de données pour les entreprises devaient en effet se prononcer hier, en assemblée générale extraordinaire, sur le projet de rachat par France Télécom. A l'heure de l'impression de ces lignes, le résultat du vote n'était pas encore connu. Mais son issue ne fait aucun doute. Pour être adopté, le projet ne devait recueillir que la majorité simple. Or, France Télécom, qui avait le droit de participer au vote, détient déjà 54 % du capital d'Equant. Compte tenu du statut néerlandais d'Equant, l'opération n'a pas pris la forme d'une offre de rachat traditionnelle mais d'une "fusion synthétique", procédure contestée par l'Association de défense des actionnaires minoritaires. Dans un premier temps, France Télécom va acquérir les actifs et passifs de sa filiale contre un montant de 564 millions d'euros. Le produit sera ensuite reversé aux actionnaires d'Equant, soit 4,2 euros par action. Enfin, la société sera liquidée et retirée de la cote d'ici à la fin du premier semestre. Selon France Télécom, le prix offre une prime de 16,7 % par rapport au cours de clôture précédant l'annonce de l'opération, le 24 janvier.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.