La Banque d'Italie pose ses conditions

 |   |  148  mots
Le gouverneur de la Banque d'Italie, Mario Draghi, a posé hier à Rome ses conditions à la concentration des places boursières européennes. Il a mis en garde les actuels propriétaires de la Bourse de Milan (Borsa Italiana) contre un engagement dans une intégration des places qui ne déboucherait pas sur une baisse des coûts de fonctionnement des marchés. " La baisse des coûts des transactions est essentielle pour évaluer les projets de fusion ", a souligné le gouverneur. " La concurrence peut et doit être garantie : les infrastructures d'échanges ne sont pas un monopole naturel ", a-t-il ajouté. Il a ainsi appelé de ses voeux une concurrence entre les Bourses traditionnelles et d'autres " canaux d'échanges " comme les systèmes multilatéraux de négociation (MTF) par lesquels des banques notamment pourraient à l'avenir se substituer aux Bourses, à la faveur de la directive européenne MIFID.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :