Recherche  :  des sociétés de valorisation fin 2010

 |   |  370  mots
Les sociétés de valorisation évoquées en avril 2009 par le chef de l'État doivent se concrétiser cette année avec le grand emprunt. Le financement de 1 milliard d'euros sera porté par l'Agence nationale de la recherche (ANR) via un fonds créé à cet effet. L'objectif de ces « sociétés d'accélération de transfert technologique » (Satt) est de combler le fameux trou entre recherche académique et innovation, de concrétiser les résultats de la recherche publique, « sous forme de licences, de partenariats industriels ou de création d'entreprises », précise le projet de loi de finances rectificative pour 2010. « La France est au 6e rang mondial pour les publications, mais au 20e rang pour l'innovation », a encore regretté Valérie Pécresse jeudi, lors de la visite de Bretagne Valorisation (pôle université européenne de Bretagne, UEB), le plus avancé des 14 dispositifs mutualisés lancés en 2006.jury internationalL'appel à projets sera lancé en mars-avril pour une sélection fin 2010, confie l'entourage de la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche. La sélection, effectuée par un jury international, respectera un cahier des charges exigeant notamment « une taille critique suffisante ; une réelle mutualisation des structures existantes (y compris les incubateurs) ; un rapprochement avec les organismes de recherche » et les pôles de compétitivité, un renforcement des moyens et aussi « une implication forte des collectivités locales ». L'objectif est que chacun des 18 pôles de recherche et d'enseignement supérieur (Pres) soit doté d'une Satt. Mais dans un premier temps, ne seront retenus « que les projets les plus aboutis », insiste Valérie Pécresse. Il ne serait donc pas étonnant d'y voir figurer les 7 sites pilotes avec lesquels le ministère a travaillé, dont Bretagne Valorisation. D'ailleurs, l'Élysée préférant un nombre limité de Satt, des structures régionales communes à plusieurs Pres devraient émerger. Comme celle que vont créer à partir de Bretagne Valorisation les Pres UEB et Unam (Nantes, Angers, Le Mans), baptisée Ouest Valorisation. Parallèlement, le gouvernement compte aussi s'appuyer sur des « grappes de brevets » nationales (gérées par les alliances thématiques nouvellement créées dans la recherche) et locales. C. J.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :