Citroën renouvelle sa petite Citroën C3 en... plein conflit d'Aulnay

 |  | 431 mots
Lecture 2 min.
Une histoire troublée pour cette pauvre petite Citroën C3 qui se confond en effet avec celle de l\'usine... d\'Aulnay dont les portes doivent fermer fin 2014. Hasard du calendrier, c\'est en plein conflit social sur ce site de Seine-Saint-Denis que la marque aux chevrons va lancer une nouvelle mouture, sérieusement revue et corrigée, de sa citadine. Fâcheuse coïncidence! Présentée en début de semaine prochaine au salon de Genève, la nouvelle C3 sera livrable à partir du 22 avril, au tarif de 12.950 euros (première version). La version  la plus efficace en rejets de C02 émettra à peine 87 grammes de gaz à effet de serre au kilomètre (diesel e-HDi 70). Une valeur très basse, même si ce sera probablement la version la moins plaisante à conduire avec la boîte manuelle pilotée réputée pour son... désagrément. Cette version sera disponible à partir de 18.000 euros, bénéficiant de 550 euros de super bonus en France. La nouvelle gamme C3 recevra notamment les tout nouveau mini-moteurs à essence trois cylindres de sa demi-soeur Peugeot 208.Un équipe de nuit à PoissyDepuis 2002, la C3 a été vendue à près de 3 millions d\'unités. La deuxième mouture est sortie en 2009. Il s\'en est vendu 215.751 exemplaires dans le monde en 2012. Un véhicule qui est le seul produit à Aulnay. La C3 est également fabriquée dans l\'usine voisine de Poissy. Ce site a d\'ailleurs institué le 11 février dernier une équipe de nuit sur la ligne qui fabrique la C3 aux côtés de la DS3, mais aussi de la récente DS3 cabriolet, pour des capacités de 735 unités par jour au total. Poissy produit  par ailleurs des 208. La C3 est  également assemblée sur le site brésilien de Porto Real, où la nouvelle petite Citroën a été industrialisée avant l\'Europe, dès août 2012.Aulnay toujours en grèveLe site d\'Aulnay, qui emploie 2.800 salariés à durée indéterminée, doit fermer dans le cadre d\'un vaste plan de restructuration qui concerne la suppression de plus de 11.000 postes dans la branche automobile de PSA Peugeot Citroën. L\'annonce en avait été faite en juillet dernier. L\'usine, qui produit en principe la C3 à raison de 440 véhicules par jour, est affectée par une grève dure, à l\'appel de la CGT, depuis la mi-janvier 2013. Un \"conciliateur\" a été nommé par le gouvernement à la mi-février pour renouer le dialogue entre direction et grévistes. Mais l\'usine demeure paralysée. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :