Flash infos

En rencontrant jeudi à Niamey le président du Niger, Anne Lauvergeon est sortie de sa discrétion - remarquée - depuis l'enlèvement de sept personnes sur le site minier d'Areva à Arlit, au Niger mi-septembre. « Après un échange sur la sécurité, Anne Lauvergeon a tenu à réaffirmer la volonté du groupe de rester un partenaire stratégique pour le Niger », expliquait-on dans l'entourage de la patronne d'Areva. Le gouvernement de Niamey et le groupe nucléaire s'étaient ces derniers jours publiquement rejeté la responsabilité de failles constatées dans la sécurité. Anne Lauvergeon a l'intention de se rendre à Arlit ce vendredi « malgré les recommandations des services de sécurité ».Jeudi après-midi, la chaîne de télévision Al Djazira a diffusé des images des otages, un « signe encourageant » selon les autorités françaises, qui ne disposaient jusqu'ici d'aucune preuve de vie. En parallèle, un forum internet lié à une branche d'Al Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a diffusé des enregistrements sonores des sept otages, dont cinq Français, à qui leurs ravisseurs demandent de décliner un par un leur identité. Sur les photos, tous les otages semblent en bonne santé. Ils sont habillés à l'occidentale et posent sous la garde d'une dizaine d'hommes lourdement armés, non loin de véhicules tout terrain couverts de sable. Pour le président de l'Observatoire international du terrorisme Roland Jacquard, la diffusion des images et d'un enregistrement des otages laisse préjuger « des négociations très ardues et très difficiles ». Nicolas Sarkozy doit recevoir vendredi après-midi les familles des cinq Français enlevés pour faire le point sur les opérations françaises pour les retrouver. M.-C. L.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.