Ebay veut regagner l'audience perdue en France

Ebay s'est fait un nom en France, comme partout ailleurs, sur la vente en ligne de produits d'occasion. « Mais elle ne représente plus que 25 % de notre activit頻, rapporte à « La Tribune » le directeur général de la filiale française du site américain aux 6 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2009, Yohan Russo. Plus de 50 % des transactions réalisées via Ebay, qui génère au total près de 41,8 milliards d'euros de ventes dans le monde, portent sur des produits neufs. Et cette part doit encore augmenter.À l'occasion de ses dix ans de présence en France, Ebay a dévoilé jeudi une grosse campagne de communication pour faire savoir à tous les Français que, sur son site, ils peuvent acheter de tout. Le groupe américain va recruter un jeune couple d'ici au 21 octobre et lui donner les clefs d'un appartement vide dans le quartier de Montorgueil à Paris. À charge pour lui d'acheter, chez Ebay, en dix semaines chrono, 80 produits prédéfinis, « depuis le canapé jusqu'au verre à dents, en passant par leur garde-robe », raconte Yohan Russo. La période inclut Noël, pic de vente en ligne et de... stress pour les cyberacheteurs. Ce couple gagnera alors le droit d'occuper ce 50 m2 gracieusement pendant un an et de conserver l'ensemble des produits achetés en ligne. Relayée sur le Net, à la radio et en affichage, ce coup de pub doit réformer l'image de brocanteur-en-ligne de Ebay et booster son audience. Depuis mi-2010, l'américain a perdu sa place de numéro un des sites les plus visités en France (10,6 millions de visiteurs uniques par mois), au profit de PriceMinister (10,9 millions), selon Médiamétrie. « Notre priorité est d'attirer plus d'acheteurs vers la plate-forme de vente Ebay », reconnaît Yohan Russo. Priorité à la mode et au high-techCette campagne intervient alors que Ebay élargit son offre de produits neufs vendus en ligne. « Avec deux priorités : la mode et le high-tech », souligne l'ancien patron de Shopping.com, filiale de Ebay. Le site opère alors à la manière d'un « grand magasin haussmannien » en fédérant les boutiques en ligne de marques reconnues. Il vient de signer un partenariat avec Lafuma et le groupe Beaumanoir, propriétaire de Morgan et Cache-Cache. Dell, Micromania, Melitta et Games en font déjà partie. Ebay veut ainsi capter les 30 % de croissance qu'affiche le marché de la mode en ligne et monétiser son audience auprès de distributeurs et de marques, en sus des vendeurs professionnels qu'il a déjà conquis. Ebay verse ainsi dans un modèle de galerie marchande que beaucoup de ses concurrents français ont déjà adopté. Parmi eux, figurent Rueducommerce ou le japonais Rakuten, propriétaire de PriceMinister. Juliette GarnierDepuis mi-2010, l'Américain a perdu sa place de numéro un des sites les plus visités en France.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.