L' Algérie retranchée derrière l'armée et la rente gazière

 |   |  159  mots
Comme en Tunisie, l'Algérie n'offre guère d'avenir à ses enfants, aiguillons des mouvements de protestation. « La jeunesse algérienne est encore moins bien lotie que celle de Tunisie, estime Mansouria Mokhefi, responsable du pôle Maghreb à l'Institut français des relations internationales (Ifri), « car elle est moins bien formée et cruellement frappée par le chômage qu'elle soit diplômée ou non ». Toutefois grâce à la rente énergétique ( gaz ...), le pouvoir algérien détient un atout maître pour désamorcer les tensions et acheter la paix sociale. À une nuance près, « le vrai pouvoir en Algérie est entre les mains des généraux et ils contrôlent l'essentiel du système de prébende lié aux hydrocarbures », estime Didier Billion, chercheur à l'Iris. « Toute tentative de renverser le pouvoir provoquerait probablement une réaction extrêmement violente de l'armée qui aurait le plus à perdre », dit-il. L. C. et X. H.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :