La Grande-Bretagne, championne d'Europe des ventes en ligne

 |   |  423  mots
Alors que les préparatifs de Noël battent leur plein, les ventes sur Internet devraient connaître de nouveaux records. Cette tendance, générale en Europe, est particulièrement marquée outre-Manche. Le Royaume-Uni est le champion d'Europe des ventes sur Internet, selon une étude publiée ce jeudi par l'Ofcom, le régulateur britannique des télécoms.Son analyse, qui compare 17 pays, montre que les Britanniques dépensent en moyenne deux fois plus que les Français et les Allemands sur Internet, avec 1.230 euros dépensés en six mois par consommateur (pour 19 transactions en moyenne), contre 700 euros en France et en Allemagne (via respectivement 7 et 9 transactions). Tous les autres pays européens sont derrière.Cet engouement des Britanniques pour l'e-commerce ne vient pas d'une avance technologique. Il y a autant de personnes connectées au Web en France qu'au Royaume-Uni, et les Britanniques sont parmi les plus en retard d'Europe en ce qui concerne l'Internet à très haut débit.Achats sur catalogueL'explication est culturelle. « Il y a une très forte pénétration des cartes de crédit dans ce pays, qui fait que les Britanniques ont pris l'habitude très tôt de payer en ligne, explique James Thickett, directeur de la recherche de l'Ofcom. De plus, il y a une tradition des achats sur catalogue, qui se retrouve aujourd'hui sur Internet. » Mais surtout, la Grande-Bretagne a la chance de parler anglais : « les commerçants en ligne viennent généralement des États-Unis, et le premier endroit où ils s'installent en Europe est la Grande-Bretagne », explique James Thickett. Amazon était présent dès 1998.Cet engouement pour les paiements sur Internet se traduit aussi par un marché de la publicité en ligne très important : 27 % du marché publicitaire britannique était sur Internet en 2009, contre 16 % en France. C'est plus qu'aux États-Unis, où le niveau n'atteint que 17 %, en partie parce que la publicité à la télévision y demeure très importante. Ces tendances devraient être particulièrement visibles lundi prochain, à très exactement 12 h 58, l'heure à laquelle les ventes en ligne devraient atteindre leur pic de l'année. Traditionnellement, le premier lundi de décembre, à l'heure du déjeuner, est le moment où les Britanniques font leurs courses de Noël en ligne : ils ont alors touché leur salaire, et l'urgence des préparatifs des fêtes se fait sentir. Selon IMRG, l'association des commerçants en ligne, les ventes sur Internet devraient progresser de 27 % ce mois de décembre (par rapport à l'an dernier), à 8,2 milliards d'euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :