Le chômage frappe un sud africain sur quatre

 |   |  207  mots
L'euphorie de la Coupe du monde de football n'est plus qu'un lointain souvenir en Afrique du sud. Sept mois plus tard, la société sud africaine reste confrontée à un chômage endémique qui frappe 24 % de la population active. Sans être ridicule, la croissance de la première économie du continent est insuffisante pour assurer un emploi à tous. L'économie a crû l'an dernier de 2,8 %. L'activité devrait accélérer pour atteindre 3,4 % en 2011 et 4,1 % en 2012. Le gouvernement a fait de la lutte contre le chômage sa principale priorité. « Nous ne pouvons pas considérer le fait que 42 % des jeunes âgés de 18 à 29 ans sont sans emplois comme une simple statistique », a martelé le ministre des Finances Pravin Gordhan. Le gouvernement ambitionne de créer 5 millions d'emplois en dix ans. Quelques 150 milliards de rands (15,7 milliards d'euros) ont été affectés à la lutte contre le chômage pour les trois prochaines années. Mais au-delà des mesures spécifiques, le dernier budget porte la trace de cette volonté de doper la croissance. Alors que l'Afrique du sud a toujours fait preuve d'un grand conservatisme budgétaire, la réduction des déficits n'est plus une priorité puisqu'ils représenteraient encore 5,3 % du PIB cette année. X. H.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :