Pervenche Bérès, eurodéputée socialiste, rapporteur de la commission spéciale sur la crise financière

 |  | 143 mots
Ce plan Europe 2020 est peut-être trop ambitieux. On ne pourra pas atteindre de tels objectifs si l'on ne s'occupe pas déjà de sortir de la crise financière et de résoudre la question de la solidarité et de la soutenabilité de notre stratégie au sein de la zone euro. Il faut d'abord s'occuper de la Grèce et de la question du budget de l'Union européenne, qui sont des affaires complexes. »J'espère que la crise va être un électrochoc pour la Commission européenne comme pour les États membres, que l'on va enfin commencer à parler d'un gouvernement économique et se donner des moyens d'intervention infiniment plus efficaces. Notamment au niveau de la capacité d'intervention lorsqu'un des États est en difficulté, comme le ferait le FMI, solution qui serait un aveu de faiblesse économique et politique pour l'Europe. »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :