L'affaire Edward Snowden crée un incident diplomatique entre la France et la Bolivie

 |   |  539  mots
L’affaire Edward Snowden prend des tournures inattendues. Dans la nuit de mardi à mercredi, un incident lié à cette affaire a conduit à un grave incident diplomatique entre la Bolivie et plusieurs pays européens. Alors que le président bolivien, Evo Morales, rentrait de Moscou dans le cadre d’une réunion des pays producteurs de gaz naturels, la France, le Portugal et l’Italie ont décidé de fermer leur espace aérien à l’avion présidentiel. La cause? Une rumeur faisant état de la présence d’Edward Snowden à bord de l’avion d’Evo Morales, alors qu\'il est recherché par les Etats-Unis après avoir divulgué de nombreux secrets sur les méthodes d’espionnage des renseignements américains.\"Les ordres sont venus des Etats-Unis\"Le Portugal a ainsi interdit le survol de son territoire par l’avion d’Evo Morales empêchant son atterrissage à des fins de ravitaillements. L’Espagne a fini par autoriser l’avion à atterrir aux îles Canaries, mais c’était sans compter sur l’interdiction du survol de la France et de l’Italie. Ce qui a contraint l’avion présidentiel à atterrir à Vienne, en Autriche. Plus tard, l’Espagne exigera la fouille de l’avion présidentiel. \"Toute cette affaire est une offense pour la Bolivie et l\'Amérique Latine. (...) Il s\'agit d\'une erreur historique, d\'une provocation (...) c\'était quasiement comme un enlèvement de près de 13 heures \", a commenté Evo Morales devant les journalistes massés à l\'aéroport de Vienne. A l’ONU, l’ambassadeur bolivien a relayé l’incident diplomatique et dénoncé une \"agression et une violation des lois internationales\". \"Nous n\'avons aucun doute que les ordres sont venus des Etats-Unis\", a-t-il ajouté. A La Paz, capitale de la Bolivie, des dizaines de personnes ont manifesté leur colère devant l’ambassade de France.Le Vénézuela s’est montré solidaire de son allié : \"C\'est une agression grossière, brutale, impropre et non civilisée\" , a clamé le ministre vénézuélien des Affaires étrangères, qui a également qualifié ces interdictions de survol d’\"attentat contre la vie du président Morales\". L\'avion d\'Evo Morales a fini par reprendre les airs mercredi vers 11h40 après que les autorités autrichiennes se sont assurées qu\'Edward Snowden ne s\'y trouvait pas.Un incident lourd de signification pour SnowdenPour Edward Snowden qui cherche un pays d’accueil pour échapper aux poursuites judiciaires américaines, cet épisode est lourd de sens. L’ex-agent de la NSA a formulé des demandes d’asile politique dans une vingtaine de pays, dont la France. Il semblerait que certains de ces pays ne soient pas pressés de lui offrir l\'asile. Sa situation est de plus en plus précaire après le refus de l’Equateur de l’accueillir, et la mise en garde de la Russie où il se trouve depuis une semaine. Vladimir Poutine lui a ainsi demandé de cesser les divulgations d’informations compromettantes pour les Etats-Unis.A lire aussi:>> Edward Snowden peut-il prétendre au statut de réfugié politique?>> \"Humiliés, les Européens doivent accueillir Edward Snowden\", dit Pascal Boniface 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :