Les BRICS veulent créer des réserves communes de devises

 |   |  340  mots
Les dirigeants des BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) vont profiter du sommet du G20, qui se tiendra jeudi 5 et vendredi 6 septembre à Saint-Pétersbourg (Russie) pour se réunir et discuter de la création de leur future banque de développement, mais aussi de réserves communes de devises.\"Nos dirigeants vont examiner la mise en œuvre des objectifs fixés lors du sommet de Durban (le dernier sommet des BRICS, ndlr) en mars, concernant la création d\'une banque de développement des BRICS et la création de réserves communes de devises\", a détaillé Sergueï Lavrov, le ministre russe des Affaires étrangères, lors d\'une conférence de presse retransmise à la télévision russe ce lundi 2 septembre.Un projet encore à définirSelon Sergueï Lavrov, ces réserves de devises permettront \"de lutter contre l\'influence négative des fluctuations des marchés des changes pour nos économies\". Depuis le début de l\'année, les monnaies des pays émergents, notamment celles de l\'Inde et du Brésil, ont dégringolé. De crainte d\'un prochain durcissement de la politique monétaire de la Réserve fédérale américaine (FED), les investisseurs ont plutôt eu tendance, ces derniers mois, à privilégier les États-Unis. Résultat : les banques centrales des BRICS ont majoritairement effectué des rachats massifs de leur monnaie locale pour leur redonner de la valeur.>> Lire aussi Comment la politique monétaire américaine peut-elle faire chuter la roupie indienne?Lors de leur dernière réunion en mars dernier, à Durban, en Afrique du Sud, les BRICS avaient entériné le projet de création d\'une banque commune de développement pour financer leurs investissements et se défaire du monopole de la Banque mondiale. Ils n\'étaient, cependant, pas parvenus à s\'accorder sur le montant qu\'ils étaient chacun prêt à apporter à son capital et sur la répartition de leur voix. Reste à savoir s\'ils y arriveront cette fois-ci.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :