« Nous lançons l'intéressement collectif pour les chercheurs »

 |   |  323  mots
Dernièrement, quelques chercheurs ont refusé leur prime d'excellence scientifique (PES), créée en 2009, pour protester contre la politique salariale « individualiste et compétitive » de votre ministère, qui s'applique au détriment des équipes. Que leur répondez-vous ?Il n'y a pas d'éthique du chercheur qui s'oppose à une rémunération individuelle ! De surcroît, les conseils d'administration des organismes de recherche (CNRS, Inserm...) et des universités ont toute latitude pour décider des critères d'attribution de cette prime. L'Inra mixe par exemple primes individuelles et collectives. Je remarque aussi que toutes les universités qui ont accédé à l'autonomie ont depuis lors multiplié par deux leurs primes individuelles. Cela dit, la demande d'une prime collective pour les unités de recherche est légitime puisque sur certains projets, ce sont des équipes entières qui se mobilisent, du chercheur à l'ingénieur en passant par les personnels administratifs. C'est pour cela que nous allons bientôt publier le décret sur l'intéressement collectif des chercheurs.Quelles sont les modalités de cet intéressement collectif ?Par ce décret, nous étendons aux chercheurs des dispositions qui existaient déjà pour les enseignants-chercheurs. Cet intéressement collectif s'applique à tous ceux qui ont participé à la préparation, la gestion et la réalisation d'un contrat de recherche, quel qu'il soit, y compris les contrats de l'Agence nationale de la recherche (ANR). C'est le conseil d'administration de l'établissement qui en fixe les critères, les modalités et le montant. La direction sélectionnant les bénéficiaires. Concrètement, si les coûts liés aux contrats de recherche ne sont pas tous engagés, les laboratoires pourront utiliser une partie de ce qui reste pour faire de l'intéressement collectif. Cette mesure peut se cumuler avec les dispositions existantes. Son intérêt est qu'elle va aussi inciter les établissements et leurs personnels à aller chercher des ressources propres.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :