Un plan pour l'Europe à la mi-décembre

 |   |  144  mots
Le nouveau président de GM Europe, Nick Reilly, a renouvelé vendredi devant les salariés allemands d'Opel sa promesse de divulguer mi-décembre les détails de son plan de restructuration. L'Américain n'a toujours pas donné la répartition des 9.000 suppressions d'emplois envisagées. Pour renflouer ses activités européennes, General Motors espère obtenir 2,7 milliards d'euros d'aides publiques, sur les 3,3 milliards jugés nécessaires pour sa filiale allemande Opel et sa marque britannique jumelle Vauxhall, selon le gouvernement allemand. Nick Reilly a rencontré vendredi, à cet effet, les ministres européens de l'Industrie. GM a décidé, fin novembre, de conserver sa branche européenne, à l'exception de sa filiale suédoise Saab. La ministre suédoise des Entreprises, Maud Olofsson, a affirmé hier à ce sujet qu'elle ne savait « pas encore » si la firme de Trollhättan pourrait être sauvée.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :