La SNCF veut conquérir les ports

 |   |  317  mots
La SNCF pourra-t-elle vraiment développer sa présence dans les ports?? Telle est, en tout cas, l'ambition affichée par la compagnie, dans le cadre du plan de relance de son activité de transport ferroviaire de marchandises. Dans la pratique, toutefois, les choses ne sont pas aussi simples. « La SNCF est en fait déjà présente, mais n'est pas performante sur ce segment », note un observateur. L'idée est donc de constituer des opérateurs spécifiques. Ce que les ports, qui ont récupéré la maîtrise des rails depuis la réforme portuaire de 2008, peuvent faire à présent. proximitéDans le cadre d'un texte examiné la semaine dernière à l'Assemblée nationale, les autorités portuaires peuvent ainsi créer des opérateurs ferroviaires de proximité (OFP), qui auront vocation à aller chercher les marchandises là où elles se trouvent, pour former des trains entiers. Ces opérateurs auront la forme de joint-ventures entre le port et un opérateur ferroviaire.À ce titre, la SNCF s'imagine déjà déployer des solutions au Havre, à La Rochelle, Nantes, Marseille ou Dunkerque. Mais pour le moment, seuls deux projets pourraient vraiment aboutir. L'un à La Rochelle, sans doute avant la fin de l'année, et l'autre au Havre. « Nous voulons finir avant la fin 2010 », indique un expert interne. Selon nos informations, des sociétés associant la SNCF et les ports sont en cours de constitution. À Marseille, la situation semble plus difficile, tant la qualité notamment des infrastructures est mauvaise, rendant impossible toute desserte ferroviaire. Et dire que, dans le port allemand de Hambourg, cohabitent déjà cinquante opérateurs ferroviaires de proximité?« Les OFP qui vont être créés devront avoir le moins de règles possible », ajoute l'expert. Et de préciser que « les cheminots qui travailleront dans ces structures conserveront, certes, leur statut, mais avec l'obligation d'être très adaptables ». Ingrid Seithumerrail

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :