Jamais dans l'histoire, il n'y a eu autant de nouvelles voit...

 |   |  762  mots
Le paradoxe du super-luxe automobileBaby Rolls-RoyceLa Rolls-Royce Ghost souhaite passer le volant à son propriétaire et laisser son chauffeur lire le « Times » au garage. Pourtant, même réduite à 5,40 m, ce temple roulant semble toujours échappé de Buckingham. Les portes arrière conservent leurs ouvertures inversées et l'habitacle a tout de la garçonnière de lord en goguette. Motorisée par un gargantuesque V12 de 563 ch, la belle devrait recevoir un moteur hybride en 2012, histoire d'évoluer dans le centre de Londres sans s'attirer les foudres des citoyens responsables. L'honneur est sauf.Rolls-Royce Ghost. Commercialisation printemps 2010. À partir de 213.000 euros. Transatlantique roulantHéritière d'une longue lignée de limousine protocolaire, la Bentley Mulsanne a la prestance d'un paquebot transatlantique. Son V8 double turbo de 512 ch peut affronter toutes les tempêtes, mais a le bon goût de réduire ses émissions de 15 %. Sur le pont, l'ambiance des cabines est toujours digne d'un soir de fête à la galerie des Glaces. Cette volonté de tradition cache une technologie « up to date », notamment derrière le panneau central qui bascule pour découvrir l'écran multimédia et toutes les sucreries du monde moderne : GPS, ordinateur, connexion iPod, TV, caméra de recul? Un concentré de modernité dans un concentré d'histoire.Bentley Mulsanne. Commercialisation été 2010. Prix estimé 250.000 euros. Bond père de familleSi James Bond avait l'idée saugrenue d'épouser une James Bond Girl, il pourrait sans crainte lui faire des enfants, l'Aston Martin Rapide a tout prévu. Dotée de 5 portes, d'un hayon et d'un grand coffre, elle accueille avec classe toute la marmaille, poussette et labrador compris. Capable de flirter avec les 300 km/h, la Rapide ringardise le vieux beau au volant de son coupé sport et promet le grand frisson automobile à toute la famille. Une valeur furieusement tendance en 2010.Aston Martin Rapide. V12, 470 ch. Commercialisation printemps 2010. À partir de 180.000 euros. Déesse vivanteSi vous tapez « Dieu » sur Google, vous obtiendrez 33.200.000 réponses. Si vous tapez « Ferrari », 82.300.000 ! Preuve que la F458 Italia est attendue comme le Messie. Son design modernise le genre, et le poste de conduite semble issu du jeu Granturismo. Le conducteur peut tout piloter au volant, le démarrage, les 7 vitesses, les clignotants, mais aussi différents réglages du comportement. La Diva se veut légère, 1.380 kg, et baisse ses émissions de CO2 à 320 g/km. On est loin du bonus, mais Luca Di Montezemolo promet des Ferrari de plus en plus propres. Hybride ? Électrique ? Mystère, mais à l'avenir le rouge passera au vert.Ferrari 458 Italia, V8,?570 ch, 0 à 100 en 3,4 s, 325 km/h. 162.900 euros. Über limousineBugatti rêve de Panthéon automobile avec cette étude 16 C Galibier, une limousine digne d'un Maharadja. Son nom évoque le col alpin du Galibier et une Bugatti de 1934, la type 57. Le 16 fait référence au moteur 16 cylindres de 1.000 chevaux ! Composée de carbone et d'aluminium apparent, la carrosserie scindée en deux par une arête s'étalant du capot au pare-chocs arrière rend hommage à l'Atlantic. À bord, l'influence année 1930 est patente avec un mobilier très « art déco ». L'étude verra le jour en série si quelques milliardaires passent commandes.Étude Bugatti 16 C Galibier. F1 de routeTremblez constructeur de sportive, la célèbre équipe de F1 McLaren a décidé de rentrer dans la danse en 2011 avec une sportive de route destinée aux véritables initiés. Cette MP4 12 C reprend le flambeau d'un modèle mythique, la F1 produite à 107 exemplaires de 1993 à 1998, et conserve sa philosophie basée sur la légèreté et un parfait équilibre des masses. Toute la technologie provient de l'expérience en F1, ce qui promet le meilleur du meilleur pour concurrencer Ferrari et cons?ur. McLaren annonce deux autres modèles dans le futur, une Supercar encore plus exclusive et une GT positionnée face à la célèbre Porsche 911.McLaren MP4 12C, V8 central 600 ch, 1.400 kg, commercialisation 2011. Environ 200.000 euros. Les légendes ne meurent jamaisDirectement inspirée de la mythique 300 SL de 1954, la Mercedes SLS nous refait le coup des portes papillons et ça marche ! Spectaculaire, cette ?uvre roulante a le bon goût de se vouloir « accessible » pour une Supercar et se négociera au prix d'une belle Ferrari, sous la barre des 180.000 euros. Véritable placement pour connaisseur, la SLS est déjà rentrée dans l'histoire avant même d'avoir fait ses premiers tours de roue prévus au printemps 2010. La force de l'étoile.Mercedes SLS AMG. V8. 571 ch. Boîte 7 vitesses double embrayage, châssis aluminium, 317 km/h. Environ 180.00 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :