David Cameron annonce des « temps douloureux »

 |   |  248  mots
La rigueur se rapproche à grands pas en Grande-Bretagne. « Nous allons vers des temps inévitablement douloureux », a avertit lundi David Cameron, le Premier ministre britannique. A deux semaines de la présentation du budget d'urgence de son gouvernement, il a lancé une mise en garde aux Britanniques lors d'un discours à Milton Keynes (centre de l'Angleterre) : « Des décisions difficiles seront inévitables pour de larges dépenses, comme les salaires (de la fonction publique), les retraites ou les contributions sociales. »La réduction du déficit budgétaire, qui était de 12 % du PIB en 2009 et devrait être de 11 % cette année, était l'une de ses principales promesses électorales. Mais il a durci le ton depuis son arrivée au pouvoir. En mai, plusieurs mesures avaient été annoncées qui vont permettre d'économiser 7 milliards d'euros dès cette année. Mais les principales décisions, dont les conséquences se feront sentir principalement en 2011, seront présentées le 22 juin, lors du budget.Si le détail des mesures n'est pas connu, un gel du salaire des fonctionnaires (sauf les moins bien payés) pourrait être décidé. En outre, l'impôt sur les plus values de capital (hors celles réalisées par des entrepreneurs) va être fortement majoré, de 18 % à près de 40 %.David Cameron rejette néanmoins les accusations de dogmatisme. « Ce gouvernement ne réduira pas les déficits d'une manière qui fasse souffrir ceux que nous devons le plus aider. »Eric Albert, à Londre

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :