55 millions d'euros : c'est le montant total des dettes de l'UMP

 |   |  361  mots
 L\'UMP n\'a pas le vent en poupe. C\'est le moins qu\'on puisse dire. Après l\'épisode de la longue dispute qui a opposé Jean-François Copé et François Fillon pour prendre la tête du parti et les nombreuses poursuites judiciaires, place au volet économique. Le Conseil constitutionnel a en effet invalidé les comptes de campagne de l\'ancien candidat à sa réélection Nicolas Sarkozy en 2012. Soit 10 millions d\'euros qui viennent s\'ajouter à la longue liste de dettes du parti.Objectif: retour à l\'équilibre fin 2016Au total, l\'UMP est endetté à hauteur de 55 millions d\'euros, rappelle le Journal du Dimanche de ce 7 juillet. Autant dire que ses bailleurs en suivent la gestion de près et \"un plan stratégique a été arrêté\" avec le parti pour revenir à l\'équilibre fin 2016. La direction a ainsi dû \"renoncer à l\'embauche d\'un nouveau cadre, les banquiers estimant qu\'un recrutement en interne était préférable\", explique l\'hebdomadaire. En outre, une trentaine de contrats à durée déterminée n\'a pas été renouvelée.\"Si chacun donne 10 euros ça fait 10 millions\"Alors à l\'annonce de cette (mauvaise) nouvelle, jeudi dernier, le chef du parti a immédiatement lancé un appel aux dons sur le réseau social Facebook. \"Nicolas Sarkozy est suivi par environ 1 million d\'amis sur ses deux profils Facebook. Si chacun donne 10 euros, ça fait 10 millions\", confiait alors l\'un des conseillers de l\'ancien locataire de l\'Elysée au JDD. Dimanche à 18h, le parti confiait à La Tribune avoir dépassé la barre des 2 millions d\'euros de dons sur Internet, sans compter les dons faits samedi lors de la journée de la Violette organisée en Sologne par le parti. Quoiqu\'il en soit, Jean-François Copé a assuré que le parti n\'épongerait pas ses dettes sur le dos de son personnel et a assuré aux 90 salariés de la rue de Vaugirard, dans le 15e arrondissement de Paris - que le parti a acquis pour 40 millions d\'euros en 2010 - qu\'il n\'y aurait pas de plan social.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :