Le Parti de Lula bien placé pour la présidentielle

 |   |  254  mots
Aucun des candidats à la présidentielle brésilienne, dont le premier tour se tient le 3 octobre prochain, n'est sorti vainqueur du premier débat télévisé, en fin de semaine dernière, mais les sondages sont unanimes : si le scrutin avait lieu aujourd'hui, c'est Dilma Rousseff, celle que le président Luiz Ignacio Lula da Silva a choisie pour lui succéder, qui remporterait l'élection, devenant ainsi la première femme à gouverner le Brésil, après avoir été le bras droit du président, en sa qualité de « chef de la maison civile », l'équivalent d'un Premier ministre. Après un certain flottement au début de la campagne - Dilma Rousseff n'a pas le charisme de l'ancien métallo et a dû soigner un cancer - la candidate du Parti des travailleurs semble désormais surfer sur l'immense popularité de Lula (plus de 80 % d'opinions favorables !). Selon les derniers sondages, son principal rival, l'ancien gouverneur de l'État de São Paulo, le conservateur José Serra, accuse un déficit de 10 points en matière d'intentions de vote sur Dilma Rousseff. Un remake donc, de la présidentielle de 2002, à l'issue de laquelle José Serra avait dû s'incliner face à Lula  ? Peut-être. Le PT affiche en tout cas un bilan flatteur ?: quelque 24 millions de personnes sont sorties de la pauvreté et 31 millions sont entrées dans la classe moyenne. En pleine crise, l'économie a créé 1,7 million d'emplois en 2009, et l'inflation, fléau des pauvres, reste sous contrôle. L. J. B.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :