« La mutation de la clientèle a poussé les family office à s'ouvrir à d'autres formes d'investissements »

 |   |  310  mots
STRONG>Comment se présente le « family office » en France ?C'est à la fin du XIXe siècle, qu'est apparu le terme « family office » outre-Atlantique. D'abord dédié aux investissements industriels d'une famille, principalement sous l'autorité d'un homme de confiance, le champ d'intervention du « family office » s'est, dans un second temps seulement, étendu. On met souvent l'accent sur les grandes familles américaines et européennes qui disposent depuis plusieurs décennies de leur propre « family office ». Mais le véritable développement remonte à trente ans aux États-Unis et à une dizaine d'années en France. Dorénavant, il se présente surtout sous la forme de multi family offices, c'est à dire d'une organisation au service de plusieurs familles. Quels sont les différents types de « family office » ?Il faut distinguer les multi family offices bancaires (des banques de renom qui proposent un service dédié aux fortunes familiales), des multi family offices « indépendants », créés sous l'impulsion d'anciens banquiers privés. Les crises financières significatives semblent favoriser la création de ces derniers. Qui sont les clients en France qui peuvent y avoir recours ?Il s'agit de plus en plus de fortunes entrepreneuriales ? des personnes disposant d'actifs financiers suite à une cession d'entreprise ? et de moins en moins de clients dont la fortune provient majoritairement d'une succession. Cette mutation a eu des conséquences sur les acteurs et l'offre du family office. Ainsi, aux investissements et services traditionnels, s'est greffé un intérêt marqué pour l'investissement dans le non coté, les pays et secteurs en forte croissance, les vignobles, la philanthropie, etc. Notre activité se situe de plus en plus à la frontière des métiers de conseils traditionnels et spécialisés du patrimoine. Propos recueillis par Caroline DupuyRenzo Evangelista, Directeur du « Family office », à la Compagnie Financière Edmond de Rothschild et auteur de l'ouvrage « Le Family Office »

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :