La Bourse ou le temps

La bataille des Bourses s'enlise. Le conseil d'administration de l'opérateur transatlantique Nyse-Euronext rejette l'offre « non sollicitée » de ses concurrents, le Nasdaq et ICE. Mais cela ne facilite pas pour autant le rapprochement de la Bourse américano-européenne avec Deutsche Börse, la place allemande. Car les initiateurs de ce vaste Meccano en devenir vont devoir convaincre les régulateurs des avantages de ces projets de fusion concurrents. Ils devront démontrer qu'il n'y a pas de problème de concurrence, surtout au niveau des produits dérivés. Et la partie est loin d'être gagnée. Du coup, il est impossible de parier sur les chances de réussite de l'une ou l'autre des offres en présence. Le projet de Nasdaq-ICE, mieux disant sur le papier, va-t-il convaincre des actionnaires en mal de cash ? Le plan de Deutsche Börse, industriellement plus avantageux pour les détenteurs de parts de Nyse-Euronext, sera-t-il privilégié ? Tout le monde ne se plaint pas de cette incertitude. Les plates-formes de transactions alternatives se frottent les mains. Il n'y a qu'à voir les récentes statistiques d'activité pour s'en convaincre. Les places classiques voient s'étioler un peu plus chaque jour leurs performances quand leurs grandes concurrentes s'adjugent régulièrement de nouvelles parts de marché. On sait que les grandes Bourses mondiales ont enclenché ce mouvement de concentration pour court-circuiter les ambitions de leurs challengers. Mais, plus le temps passe, et plus les intervenants historiques sont fragilisés. À l'heure des échanges en nanosecondes, le fameux trading algorithmique, qui représente pas moins de 60 % des transactions aux États-Unis et 38 % en Europe, ce retard pourrait bel et bien leur être fatal. pbesses-boumard@latribune.f

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.