EN BREFOrco Property : les actionnaires contestataires réfut...

 |   |  287  mots
EN BREFOrco Property : les actionnaires contestataires réfutent la légalité des augmentations de capital Millenius Investments récemment entré au capital de la foncière Orco Property monte au créneau. Face à la volonté de la direction du groupe d'augmenter son capital sans avis préalable des actionnaires, cet investisseur a indiqué dans un communiqué qu'il entendait contester les modalités légales de ces opérations. Et notamment la suppression du droit préférentiel de souscription, action très encadrée en droit luxembourgeois. Millenius tente de désamorçer la dernière trouvaille de Jean-François Ott (photo), le patron d'Orco, pour diluer les actionnaires contestataires (avec 10 % du capital, ils réclament la révocation du conseil d'administration et des dirigeants).Le Bangladesh devient un pays noté par Moody'sMoody's a initié la notation de la dette souveraine du Bangladesh en lui assignant la note Ba3, soit trois crans en dessous de la catégorie investissement, le même rang que les Philippines et le Vietnam. « La combinaison d'un cadre institutionnel conservateur en matière de gestion de l'économie, allié à un contrôle des capitaux, a assuré au pays une bien meilleure balance commerciale », justifie l'agence. Baisse des défauts d'obligations pourries en EuropeSelon l'agence S&P, en 2009, le taux de défaillance des émetteurs européens de la catégorie «spéculative» s'établit à 12,8 % (contre 14,2 % à la fin du 3e trimestre). Pour 2010, l'agence anticipe la poursuite de cette décrue, et un taux de défaillance autour de 8,7% en fin d'année. Au total, 96 émetteurs européens ont fait défaut en 2009, représentant un total de dette de 60,3 milliards d'euros. En France, le taux de défaillance s'établit à 11,1 % en 2009 (2,77 % en 2008.)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :