Pasqua met en cause Chirac et Villepin dans l'Angolagate

 |   |  113  mots
Condamné à un an de prison ferme dans l'affaire de l'Angolagate, Charles Pasqua a mis en cause hier Jacques Chirac et Dominique de Villepin. Tous deux avaient été informés des ventes d'armes à l'Angola en 1995, affirme l'ancien ministre de l'Intérieur. Une note de la DGSE datant de 1995 a été, selon lui, adressée à « treize destinataires ». Or « aucune de ces personnalités » n'a été entendue.Charles Pasqua a d'ailleurs déposé plainte contre le juge d'instruction Philippe Courroye. Une note de la DST justifiant, selon Charles Pasqua, l'attribution de l'ordre du Mérite national à l'homme d'affaires russe Arcady Gaydamac impliqué dans les ventes d'armes à l'Angola ne figure pas dans la procédure. X. H.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :