La Belgique dit encore non à Bernard Arnault

 |   |  353  mots
Bernard Arnault veut être belge. Ce qui n\'avait pas manqué de provoquer la polémique en septembre dans la presse et dans l\'opinion. Une mauvaise opération pour le patron du groupe LVMH puisque pour la deuxième fois, la demande de nationalité lui a été refusée, selon le journal belge de Morgen.Résident belge depuis moins de trois ansEn décembre, le ministère de l\'intérieur de la Belgique lui avait dit non une première fois en se fondant sur le fait que l\'homme d\'affaire avait sa résidence dans le plat pays depuis moins de trois ans. \"Le parquet a transmis son avis à la Commission des naturalisations de la Chambre et il est négatif\", a confirmé le parquet de Bruxelles. Un troisième avis de la Sûreté de l\'Etat est attendu dans les prochaines semaines.Tout espoir n\'est pas perdu pour le milliardaireMais même si ce troisième avis était négatif, tout ne serait pas perdu pour Bernard Arnault. Car comme le prévoit la loi belge entrée en vigueur en juillet dernier, juste avant la première demande du patron de LVMH, les députés pourront tout de même décider de lui accorder la nationalité. A condition toutefois qu\'il prouve qu\'il possède des \"attaches véritables\" avec la Belgique.Des doutes sur ses sociétés belgesPour prouver ces liens, Bernard Arnault et LVMH avancent qu\'ils conduisent \"des activités économiques parfaitement réelles en Belgique\", où sont installées de nombreuses sociétés du groupe. Problème, tout le monde n\'est pas de cet avis à Bruxelles. Fin 2012, le gouvernement belge avait en effet indiqué qu\'il envisageait de transmettre à la France le dossier fiscal du milliardaire, dont les sociétés établies en Belgique ne pourraient être que des \"boîtes aux lettres\". Dans ce sens, selon de Morgen, le parquet de Bruxelles avait aussi fait reposer son avis négatif sur \"les incertitudes sur (les) constructions financières\" de ces sociétés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :