BNP Paribas se déploie sur les marchés de taux

2 mn

cite>BNP Paribas surfe sur la vague des marchés de taux. La banque française prévoit d'augmenter de plus de 10 % les effectifs de son activité de marché de taux (« fixed income ») après plus d'une année de succès. En 2009, elle avait engrangé 7,2 milliards d'euros de revenus et a déjà gagné 1,8 milliard d'euros au premier trimestre 2010. « Notre part de marché a quasiment doublé en quelques années » explique Frédéric Janbon, le responsable des marchés de taux, crédit et change de BNP Paribas. « L'activité continue à être très soutenue mais plus diversifiée vers des acteurs comme les banques ou les gouvernements. » L'objectif est de réaliser jusqu'à 250 recrutements nets sur les fonctions commerciales, de ventes, et de trading, compte tenu de quelques dizaines de départs chaque année. La branche de « fixed income » dispose à ce jour d'environ 1.900 personnes au niveau des forces de vente. Ces embauches seront relativement plus importantes dans les bureaux locaux qu'à Londres pour renforcer les équipes aux Etats-Unis, au Moyen-Orient et en Asie. Cette stratégie consiste à épouser le profil du marché mondial qui voit les volumes d'émissions obligataires augmenter au détriment des marges. Les produits complexes sont moins demandés, les clients préférant les produits plus simples. Pour accroître ses revenus, BNP Paribas cherche à développer davantage ses relations commerciales avec les investisseurs institutionnels, qui sont des clients beaucoup plus réguliers et rentables que les entreprises. « Nous voulons continuer à augmenter notre base de clients avec les gestionnaires d'actifs, les hedge funds et les fonds de pension » précise Frédéric Janbon. Cette stratégie est d'ailleurs adoptée par les autres activités de marché que sont les dérivés actions et les matières premières. Pour développer des synergies entre les trois métiers, ceux-ci s'appuient sur une équipe d'une vingtaine de personnes dédiée à la couverture des investisseurs institutionnels, particulièrement les hedge funds.Cette politique, lancée il y a un an, a déjà porté ses fruits. La contribution des revenus générés grâce aux clients investisseurs a atteint 28 % fin 2009 contre 20 % un an plus tôt ; le reste étant réalisé par les entreprises. BNP Paribas a pu notamment profiter de la large gamme de clients qu'elle a récupérés de l'acquisition de Fortis. Une partie d'entre eux est présente aux Etats-Unis et en Asie, deux régions dans lesquelles la banque française veut accroître sa présence. Pour cela, « nous proposons davantage d'émissions obligataires en dollars partout dans le monde pour nos clients qui souhaitent accéder aux marchés américains. Par exemple, beaucoup de nos clients asiatiques ont aussi besoin d'émettre en dollars » ajoute le dirigeant de BNP Paribas.

2 mn

Women for Future

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.