Sir Ronald Cohen, un autre financier devenu philanthrope

 |   |  207  mots
Le parcours de Maurice Tchenio n'est pas sans rappeler celui d'une autre figure historique d'Apax Partners, Sir Ronald Cohen. Dès le début des années 2000, ce financier britannique d'origine égyptienne s'était lancé dans « l'entrepreneuriat social ». Sa première initiative remonte à 2002, avec la création de Bridges Venture, un fonds de capital-risque dédié aux régions pauvres du Royaume-Uni et co-financé par le gouvernement britannique. Sir Ronald Cohen se propose alors d'allier utilité sociale et rentabilité, en promettant un taux de rendement à deux chiffres à ses investisseurs. En 2003, il lance le Portland Trust, une organisation non gouvernementale (ONG) chargée de promouvoir la paix au Proche-Orient en développant l'économie palestinienne. En plus de ces deux structures, le financier a participé à plusieurs initiatives en matière de « finance sociale ». Il accompagne aujourd'hui le Premier ministre David Cameron dans son projet de « Big Society Bank ». Si elle est mise en place, cette institution, qui sera financée par les grandes banques du pays, permettra d'investir dans des projets locaux d'entreprise. L'an dernier, Sir Ronald Cohen avait également participé au lancement d'un nouvel instrument financier outre-Manche : les « social impact bonds », des obligations dont le rendement est indexé sur les performances des associations qu'elles financent. A. M.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :