Ghosn consent à différer le versement de 30% de sa rémunération variable

 |   |  290  mots
Voilà un petit effort pour tenter apaiser les syndicats : le PDG de Renault, Carlos Ghosn, a accepté de subordonner le versement de 30% de sa rémunération variable de 2012 à la signature et mise en œuvre d\'un accord social dans l\'entreprise, et au respect de certains indicateurs, selon Les Echos.Le journal évalue à 430.000 euros le montant de rémunération que le patron de Renault ne touchera qu\'en 2016, à condition notamment que les volumes de production promis par la direction soient respectés. Carlos Ghosn touchera de toute façon son salaire fixe (1,23 million d\'euros) et 70% de sa rémunération variable (1 million d\'euros) au titre de la Présidence-Direction Générale du constructeur automobile français soit 2,23 millions d\'euros.L\'entreprise automobile est en pleine négociation d\'un plan de compétitivité à appliquer en France. La direction du groupe au losange demande des efforts aux salariés, et propose le gel des salaires en 2013, la refonte des comptes épargne-temps, 8.260 suppressions de postes d\'ici à 2016, essentiellement via des départs naturels non remplacés. En contre partie, si un accord est trouvé, la direction assure qu\'il n\'y aura ni fermeture de site ni licenciement. Pour 2011, Carlos Ghosn avait bénéficié de 1,23 million d\'euros en tant que salaire fixe et de 1,59 millions d\'euros de part variable.Mais la majeure partie de la rémunération dont bénéficie Carlos Ghosn provient essentiellement de Nissan: il perçoit environ 10 millions d\'euros par an pour ses fonctions de Président Directeur Général du constructeur d\'origine japonaise.POUR ALLER PLUS LOIN :» Renault-PSA: la compétitivité des usines... ou la mort» Renault prêt à produire des Nissan en France

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :