La future Renault à 5.000 euros roulera aussi en Europe

 |   |  428  mots
trong>Renault martèle que sa future voiture à très bas coûts est réservée aux pays émergents. Pourtant, en dépit du discours officiel, ce petit véhicule autour de 5.000 euros devrait bel et bien arriver… en Europe. « Il est destiné aux pays émergents comme… l\'était initialement la Dacia Logan, rappelez-vous ! », nous explique une source interne du constructeur avec un sourire. « Et que s\'est-il passé avec la Logan ?... ». Réponse : elle a finalement été commercialisée en Europe de l\'ouest !Faite en Roumanie ?Cette voiture à très bas coûts, plus petite et moins chère qu\'une actuelle Sandero dont le prix démarre à 7.900 euros (en France), sera-t-elle exportée vers l\'Europe à partir de l\'Inde où la production doit débuter en 2015 ? Pas sûr du tout. Elle pourrait en effet carrément « être industrialisée en Europe »… C\'est-à-dire en Roumanie, patrie des Dacia à bas prix, ou éventuellement dans l\'usine marocaine de Renault à Tanger (Maroc). Vendu hors d\'Europe sous le label Renault, ce véhicule devrait débarquer sur le Vieux continent sous le logo Dacia, la marque roumaine du constructeur tricolore. Production au Brésil envisagée Renault doit dévoiler ce tout nouveau modèle au prochain salon de New Delhi, en février 2014. Cette petite berline sera produite à Chennai (Inde). Elle a été conçue sur une toute nouvelle plate-forme ultra-économique de l\'Alliance Renault-Nissan, baptisée « CMF-A ». Carlos Ghosn, PDG de Renault et Nissan, l\'a confirmé à la mi-juillet. Cette nouvelle plate-forme permettra de nombreuses variantes au niveau du design et de la motorisation. Cette toute petite voiture devrait être ensuite industrialisée au Brésil, sur le site de Curitiba. Elle permettrait enfin à Renault de disposer d\'un véritable « carro popular » (voiture populaire) dans ce pays, où ce segment fiscalement favorisé représente presque la moitié du marché automobile. Plus d\'un million de ventesEn attendant, la gamme « Entry » à bas coûts de Renault se porte bien. « Nous allons dépasser le million de ventes cette année », affirme à latribune.fr Arnaud Deboeuf, responsable de la gamme « Entry » du groupe tricolore, dans le cadre du salon de l\'auto de Francfort. L\'an dernier, Renault en avait écoulé 953.000 exemplaires. « Sur le premier semestre, nos ventes sont déjà en hausse de 15% dans le monde à 525.000 unités, soit une part de marché de 2,3% ». Elles augmentent même plus vite en Europe (+18% à 143.000) que en-dehors (+14%). Et ce, alors que justement la Logan de 2004 ne devait pas y être commercialisée !

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :